Le Marais de la Besseye

Le marais de la Besseye se situe dans le département de l’Isère, au sein du district naturel de l’Isle Crémieu. Ce dernier correspond à une entité géographique présentant une bonne homogénéité physique (climat, substrat, géologie) et biologique au sein du département isérois.

Le marais de la Besseye est implanté dans la plaine de l’Est Lyonnais (40 km à l’Est du centre de Lyon), à proximité immédiate de la limite occidentale du plateau calcaire crémolan, à l’ouest de Crémieu.

Le plan de préservation et d’interprétation

L’ENS du Marais de la Besseye abrite :

  • 28 habitats, regroupés en 19 unités écologiques, dont 9 patrimoniaux selon la Directive Habitat, parmi lesquels trois sont considérés en régression dans le département de l’Isère par le CBNA,
  • 287 espèces végétales dont 6 présentant un statut patrimonial,
  • 82 espèces d’oiseaux dont 30 présentant un statut patrimonial,
  • 6 espèces de reptiles dont 5 présentant un statut patrimonial,
  • 13 espèces de poissons dont 1 présentant un statut patrimonial,
  • 8 espèces d’amphibiens dont 6 présentant un statut patrimonial,
  • 15 espèces de mammifères dont 5 présentant un statut patrimonial,
  • 40 espèces d’odonates dont 6 présentant un statut patrimonial,
  • 57 espèces de lépidoptères dont 5 présentant un statut patrimonial,
  •  67 autres espèces d’invertébrés.

L’accueil du public

Le marais de la Besseye est aussi un lieu d’éducation à l’environnement.

Un parcours pédagogique ponctué de panneaux d’informations est accessible depuis le parking du site. Il vous fera découvrir les trésors du marais.

Les communes de Villemoirieu et de St Romain de Jalionas proposent également une sortie annuelle gratuite à destination du grand public.

Enfin les écoles peuvent bénéficier d’aide du Département pour venir sur le site tout au long de l’année.

Les opérations de gestion

Les municipalités de Villemoirieu et de Saint-Romain-de-Jalionas, ont obtenu l’inscription du marais de la Besseye au réseau des Espaces Naturels Sensibles (ENS) du département et bénéficient du soutien du Conseil Général de l’Isère pour préserver et valoriser ce site.

Les principales actions de gestion, validées par l’ensemble des acteurs locaux concernent :

  • L’ouverture et l’entretien durable du marais en favorisant les pratiques agricoles traditionnelles, telles que le pâturage.
  • La restauration d’un réseau de mares afin de favoriser les batraciens et les libellules
  • L’éducation à l’environnement (visites guidées pour les scolaires).